Cadre de vie

Direction des Services Techniques, du Cadre de Vie et de l’Environnement
Hôtel de Ville
13 rue de Rigny
espaces.verts@mairie-toul.fr
03 83 64 24 52

JPEG - 27 kB

Programme de végétalisation du centre-ville

Le centre-ville de Toul, par sa construction historique, offre un cadre de vie essentiellement minéral aux habitants et aux visiteurs.

Afin de recréer une trame verte en cœur de ville, la municipalité a mis en place dès septembre 2014 un plan de végétalisation du centre-ville, qui répond à plusieurs objectifs :

  •  favoriser la biodiversité en milieu urbain
  •  faire accepter l’apparition des plantes spontanées dans le cadre d’une réduction de l’usage de désherbants et d’un entretien alternatif des espaces verts
  •  impliquer les riverains dans l’embellissement de leur cadre de vie, à travers une démarche participative
Rue de Liouville
Rue de Liouville

JPEG - 3.5 MB

Concrètement, il s’agit de proposer gratuitement aux Toulois la création de plates-bandes de 0, 15 à 0,20 m de large au pied de leurs façades ou murets et l’installation de plantes vivaces dans ces nouveaux espaces (lavande, roses trémières, euphorbes…).
La ville prend à sa charge les travaux et les plantations, laissant aux riverains volontaires le soin de s’occuper des plantes (désherbage compris) tout en bénéficiant des conseils du service Espaces Verts.
Bien entendu, ces plates-bandes ne peuvent être envisagées que si la largeur, les contraintes techniques de la voie le permettent et si les riverains des rues concernées en font la demande.

Les Toulois résidents du centre-ville désireux d’adhérer à cette démarche peuvent candidater par simple courrier ou par contact téléphonique auprès du service Espaces Verts.

Entretien des pieds de façades

Quelques préconisations :

  • Une forêt de tuteurs, ce n’est pas esthétique, ni naturel Ne tuteurez pas les plantes ou les hampes florales car les végétaux n’en ont pas besoin. Si le besoin se faisait sentir, c’est tout simplement que la plante n’est pas à sa place et qu’un changement s’impose.
  • Les plantes ont soif N’hésitez pas à arroser durant les périodes sans pluie car peu d’eau arrive en pied de façade.
  • Fleurs fanées Pensez à couper les inflorescences sèches après floraisons.
  • Adventices (« mauvaises » herbes) Un petit désherbage de temps à autre est utile pour éviter une concurrence déloyale, tant en place qu’en besoin en eau. Mieux vaut un désherbage régulier.
  • Nouvelles plantations Evitez de planter des végétaux à végétation exubérante qui viennent concurrencer les vivaces et bulbes en place, au risque de les faire disparaître.
  • Auto semis Veillez à ne pas laisser envahir les plantations par les auto semis de certaines vivaces (Valérianes, Gaura, etc…)
  • Palissage de plantes Si vous êtes en présence de plantes sarmenteuses ou grimpantes, veillez à ce que celles-ci soient convenablement palissées (fixées sur le support adéquat) N’hésitez pas à demander conseil au service Espaces Verts

- Les végétaux risquent-ils d’amener de l’humidité au pied de ma façade ?

Il n’existe aucun risque, car l’eau sera absorbée par les végétaux installés. Alors que beaucoup de revêtements de façade, tel que le ciment, emprisonnent l’eau dans les murs, les végétaux contribuent au contraire à assainir les maisons. Le feuillage des plantes assure en plus une protection contre les pluies battantes.

- Les plantes nécessitent-elles beaucoup d’entretien ?

Un entretien régulier s’avère plus efficace et moins chronophage. L’espace étant limité, l’entretien le sera aussi. Par ailleurs, les plantes choisies sont adaptées aux contraintes du lieu.

- Les plantes abiment-elles les murs ?
Le choix des végétaux plantés tient compte de cette problématique. Les plantes à enracinement incrustant ou trop vigoureux sont proscrites. Certaines plantes grimpantes seront installées uniquement à la demande du propriétaire et après fixation par ses soins des supports appropriés.

- Les petites bêtes seront-elles attirées ?
Certainement, mais elles attireront aussi leurs prédateurs. Et cette présence contribue au retour de la nature en ville, en créant des micro-habitats.