Découvrir Toul

Toul au fil du temps

Capitale de la nation celtique des Leucques, qui appartient à la Gaule Belgique, Tullum Leucorum est soumise aux Romains dès 51 avant J.C. Jules César parlera d’un peuple fier, courageux et belliqueux.

L’axe prétorien Lyon-Trèves, traversant la ville en son milieu (actuelle rue Michâtel), permet son développement économique. L’édit de Milan de 313 accordant la liberté de culte, le milieu du Vème siècle voit l’arrivée d’un évangélisateur, Saint-Mansuy.

La Pax Romana fait place à une période barbare où les invasions se succèdent. La ville est ravagée, notamment en 451 par les troupes d’Attila.

De la mort de Clovis à 925, Toul appartient successivement au royaume d’Austrasie, au royaume Carolingien et à celui de Lotharingie.

En 1552, Henry II, roi de France, pénètre dans la Cité et y installe une garnison. En 1648, par le traité de Wesphalie, Toul devient officiellement française.

Aux marges du royaume de France, la ville est fortifiée par Vauban en 1700, lui donnant une vocation de place forte. Le démembrement du diocèse en 1777 marque le déclin de cette cité vieillissante au profit de Nancy, ville récente et dynamique.

La Révolution entraîne la destruction, de nombreux édifices religieux et met fin à près de 14 siècles d’histoire épiscopale.

En savoir plus : http://www.lepredenancy.fr/nous-decouvrir/toul-la-gothique.html