Découvrir Toul

Toul, ville fortifiée

JPEG - 4.1 Mo

Depuis ses plus lointaines origines, Toul a toujours été fortifiée.
Son implantation au confluent de la Moselle et de l’Ingressin n’est pas fortuite.

L’inconfort de cette zone marécageuse, constituée par le delta de l’Ingressin était un moyen de défense majeur, en cas d’agression.

La ville a développé toutes les formes de fortification. Du rempart antique aux IIIème et IVème siècles, totalement remanié et agrandi, par l’évêque Roger de Marcey au XIIIème.

Toul est la seule ville de Lorraine à conserver une enceinte de ville. Sa physionomie sera marquée tout au long de son histoire par une architecture militaire en constante évolution technique.

En 1698, Vauban élabore un projet de plan d’enceinte bastionnée. La nouvelle fortification agrandit le périmètre urbain au sud-est et prévoit trois portes d’accès.

Les travaux débutent en 1699 et se terminent en 1712 ; seule une demi-lune est construite puisque Toul se situe seulement en troisième ligne face à l’ennemi. Les premières casernes intra-muros abritant la garnison datent de 1747 et 1784.

Des trois portes d’accès, seule la porte de Metz schéma type Vauban subsiste dans son état d’origine, avec son astucieux système de pont-levis.
Les portes de France et de Moselle ont été élargies au XXème siècle.

JPEG - 184.5 ko

De nombreuses casernes s’élèvent tout au long des XVIIIème et XIXème siècles ; elles doivent abriter une garnison d’infanterie et de cavalerie de plus en plus importante et s’intègrent avec réussite dans le plan de Vauban, en respectant l’unité fonctionnelle de la place-forte. Ces constructions sont devenues indispensables avec le progrès de l’artillerie.

Après la guerre de 1870, au cours de laquelle la ville fut investie par les Allemands, le système défensif de Toul fut renforcé par Séré de Rivière qui implanta une ceinture de forts sur les points élevés aux alentours : organisé et composé de grands ouvrages polygonaux semi-enterrés, cette protection devait garantir « la Trouée de Lorraine » chère à la IIIème République.

Aujourd’hui, les remparts qui font la fierté de la ville, constituent un paysage familier de la cité.

Pour visiter les fortifications ou en savoir plus : http://www.lepredenancy.fr/nous-decouvrir/nos-fortifications-de-vauban-a-sere-de-riviere.html